La vérité sur les probiotiques, de quoi s’agit-il et quels sont leurs avantages ?

Vous avez surement déjà vu ces publicités dans les magazines et à la télévision qui tentent de vous convaincre d’acheter divers types de yaourts et autres produits qui, « grâce à leurs probiotiques », prétendent « corriger » la fonction de l’intestin ou « renforcer » votre système de défense. Que sont les probiotiques et dans quelle mesure ces affirmations sont-elles vraies ? Les réponses dans cet article.

Les bactéries et le système digestif

L’un des aspects les plus fascinants de la médecine de ces dernières années est la découverte que les bactéries vivant dans l’intestin humain ne sont pas, comme on les appelait autrefois, de simples « mangeurs », mais qu’elles pourraient constituer un organe hautement spécialisé à part entière.

Commençons par les chiffres. Le nombre de bactéries dans le corps humain est immense. On estime que pour chaque cellule humaine que nous avons, 10 bactéries vivent à l’intérieur de notre corps, formant ce que l’on appelle aujourd’hui le microbiote (anciennement appelé flore bactérienne). Les bactéries qui composent le microbiote sont principalement réparties dans la peau, le nez, la bouche, la gorge, le vagin et le gros intestin. On estime que 1 à 2 % de notre poids corporel provient des bactéries que nous transportons dans notre corps.

Que sont les probiotiques ?

Dans cet article, nous nous concentrerons sur le microbiote dans le gros intestin.

On peut dire sans se tromper que la science ne fait qu’effleurer le rôle que joue le microbe intestinal dans la santé et la maladie. Il est déjà prouvé que la composition de ces bactéries joue un rôle important dans le développement de l’obésité, du diabète, de la sclérose en plaques et d’autres maladies chroniques du gros intestin telles que la colite ulcéreuse. On sait même que la composition du microbiote intestinal des personnes âgées change selon le lieu de résidence et peut déterminer la force ou la fragilité de l’individu.

C’est dans ce contexte que, depuis de nombreuses années, on tente de manipuler la composition du microbiote intestinal, dans l’espoir de pouvoir « renforcer » certaines fonctions de l’organisme ou « corriger » certaines altérations de celles-ci, et c’est ainsi que le terme probiotique a été créé en 1953.

Un probiotique est défini comme un « complément alimentaire contenant des microbes vivants qui peuvent avoir un effet bénéfique sur l’organisme en améliorant l’équilibre microbien intestinal ». Dans ce sens, et en raison de leur forte teneur en bactéries qui provoquent l’acidification et la fermentation du lait, les yaourts ont été commercialisés comme les probiotiques « idéaux ».

Les yaourts contiennent un mélange de différents types de bactéries, parmi lesquelles des Lactobacilles, des Bifidobactéries et certaines espèces de Streptocoques, tous des habitants normaux du microbiote intestinal.

Sont-ils bénéfiques ?

S’il est tentant, d’un point de vue théorique, de penser que ces bactéries nous apporteront de nombreux avantages, la recherche médicale sérieuse et formelle n’a pas pu prouver de manière concluante que les probiotiques ont des effets bénéfiques. On sait qu’il y a peu d’effets et qu’ils peuvent être consommés par les femmes enceintes et allaitantes.

La recherche sur les probiotiques vise principalement à montrer qu’ils sont utiles pour traiter les allergies et l’asthme chez les enfants, les maladies inflammatoires de l’intestin, les infections intestinales et vaginales, entre autres.

Dans une étude très complète publiée dans PEDIATRICS et examinant l’effet des probiotiques sur les allergies et l’asthme chez les enfants, des chercheurs américains ont montré que l’utilisation précoce de ces produits avait un certain effet bénéfique sur les allergies cutanées (eczéma), mais aucun effet sur le contrôle de l’asthme chez les enfants.

Il est toutefois possible que les probiotiques ont leur plus grande utilité dans le traitement et la prévention de la diarrhée causée par l’utilisation d’antibiotiques. Lorsqu’une personne prend des antibiotiques, ces médicaments tuent non seulement les bactéries qui causent la maladie, mais aussi celles qui se trouvent dans le microbiote. Dans ces conditions, des bactéries très agressives, telles que le Clostridium, peuvent se développer et provoquer une grave infection intestinale. L’utilisation de probiotiques peut réduire la fréquence et la gravité de ces diarrhées de 52 %.

En résumé, les probiotiques sont des compléments alimentaires qui pourraient avoir certains effets bénéfiques, mais la science n’a pas été en mesure de démontrer toute la bonté que les publicités avancent. Ils n’ont pas l’approbation de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), ni de la Food and Drug Administration (FDA).

Ainsi, pour assurer un bon équilibre, nous devrions simplement essayer de manger une nourriture saine et équilibrée.